Quelle est la demande du FMI à la France ?

2:30
 
Поделиться
 

Manage episode 348345819 series 2634296
Сделано Jeff Davies and Choses à Savoir и найдено благодаря Player FM и нашему сообществу. Авторские права принадлежат издателю, а не Player FM, и аудиоматериалы транслируются прямо с его сервера. Нажмите на кнопку Подписаться, чтобы следить за обновлениями через Player FM или скопируйте и вставьте ссылку на канал в другое приложение для подкастов.

Pour faire face aux conséquences économiques de la pandémie de Covid, qui a surtout touché la France en 2020 et 2021, le gouvernement avait pris, dans le cadre de sa politique "quoi qu'il en coûte", des mesures de soutien spécifiques.

Elles ont notamment permis de financer le chômage partiel et d'aider les commerçants obligés de fermés leurs boutiques ou leurs restaurants.

Les contrecoups de la guerre en Ukraine, déclenchée en février 2022, ont également conduit les autorités à prendre d'autres décisions, destinées notamment à combattre une inflation en hausse constante.

Le gel des prix de l'énergie, l'octroi de ristournes sur le carburant, la distribution de chèques énergie ou le soutien aux entreprises sont parmi les mesures qui ont permis de contenir l'inflation. De fait, elle est plus basse que dans les autres pays européens.

Mais toutes ces mesures, si elles ont permis de préserver en partie le pouvoir d'achat de Français qui n'ont pas été plus nombreux à sombrer dans la pauvreté, ont un coût important.

En effet, les dépenses consenties par le gouvernement, depuis un an, pour faire face à cette conjoncture difficile, représentent, d'après le Fonds monétaire international (FMI), environ 2 % de son PIB.

C'est pourquoi cette institution tire la sonnette d'alarme. En effet, il demande au gouvernement français de mettre fin à la politique du "quoi qu'il en coûte". Si elle devait se poursuivre, rappelle l'organisation financière, le déficit, déjà important, ne pourrait qu'augmenter.

Le gouvernement prévoit en effet un déficit de 5 % pour 2023. Avec la perspective de revenir sous la barre des 3 % seulement en 2027, alors que les autres pays européens, dans leur majorité, pensent atteindre cet objectif plus tôt.

Le FMI demande donc à la France de réduire ses dépenses, notamment en accordant de manière moins large les aides maintenues.

Il est vrai que le FMI souligne aussi les points positifs. Il prévoit en effet, pour 2023, une croissance de 0,7 % pour l'économie française. Un chiffre encourageant, alors que l'économie anglaise, par exemple, pourrait se contracter de 1,4 % l'an prochain.

Learn more about your ad choices. Visit megaphone.fm/adchoices

606 эпизодов